amzoukhsane.blog4ever.com

amzoukhsane.blog4ever.com

Tagouzoult & Tahougguat: Principaux partis politiques du Souss du XIII éme au XXéme siècle

 

Les montagnes et la plaine du Souss résonnent toujours du puissant echo des batailles politiques que se sont livrées pendant des siècles les partisans de Tagouzoult d'une part et ceux de Tahougguat d'autre part. La mémoire collective autant que la toponymie ou encore les archives historiques gardent jalousement les traces de cette dichotomie qui a fortement marqué la vie politique du Souss.

 

La prééminence du fait tribal à ce niveau et ce qu' on a appelé le "républicanisme bérbère" se sont historiquement traduits par la formation de puissantes confédérations de tribus constituant des alliances dites "Leff" , dont les prétentions ont souvent dépassé le niveau local pour prendre une extension nationale voire internationale: Cas de la dynastie des Saadiens et plus tard la tentative de l'émirat de Tazerwalet avec Abou Hassoun Semlali "Bou Dmiâ" (de 1638 à 1659) ou encore l'un de ses descendants Sidi Hachem (mort en 1824).

Nous essaierons dans cette contribution de donner un aperçu sur les origines, les caractéristiques et le développement des Leffs de Tahougguat et tagouzoult. 

 

A l'origine des Leffs (Alliances politiques de l'arabe Hilf)

 

Certains auteurs notamment Mokhtar Soussi , ou encore Robert Montagne font remonter la division des tribus du Souss au 13 éme siécle avec l'arrivée de Ali Ben Idder Zgendri à Taroudant; ce dernier qui fera appel aux tribus arabes Maaqil pour l'aider à conquérir le Souss. Les alliances inter-tribales formées autour de cette "guerre" detérmineront la répartition des Tribus en deux grandes alliances, d'une part la Confedération de Tahougguat dont le chef lieu est Taroudant et d'autre part la Confedération tribale de Tagouzoult centrée autour des tribus de la montagne de Lekst.

 

Ensuite la rivalité au 16éme siècle entre la Zaouia de Ida ouzdagh (Taroudant) de Sidi said Ou Abd Ennaim, et la Zaouia Semlalia de Tazeroualt-Iligh de Sidi Hmad Oumoussa approfondira les divisions entre des deux partis et désignera depuis et jusqu'à la fin du 19éme siècle les Semlala d'Iligh comme les chefs de Taguizoulte avec Iligh comme chef lieu et siège de AMGHAR IGOUZOULEN.

 

Au gré des développements et des intérêts politiques, les tribus voire des fractions et douars changent parfois de partis . On peut trouver au sein d'une même tribu des douars Ahouggua et d'autres Igouzoulen.

 

Un autre fait, rapporté notamment par Mokhtar Soussi et qui a joué un rôle dans la formation de cette alliance inter-tribale serait les fléaux qu' a connu la région, notamment les epidémies. Ces dernières en décimant des cantons entiers vont faire de certaines régions du Souss une terre ouverte, ce qui a favorisé l'implantation de nouveaux venus, et ce que ce soit des tribus arabes nomades ou des tribus berbères remontant notamment du Sahara. Les frictions de voisinages occasionneés et les problèmes de frontières vont d'après l'auteur favoriser et guider les choix des alignements politiques des uns et des autres. les tribus anciennement installeés raliant le Leff "estampillé" local de Tagouzoult, et les nouveaux venus se tourneront  vers le Leff de Tahougguat naturellement et objectivement plus acceuillant envers les etrangers.

 

Caractéristiques des deux Leffs

 

Les auteurs affirment  à cet égard que les deux partis ou Leffs présentent deux caractéristiques principales:

- La confedération Ahouggua est surtout formée des tribus de la plaine du Souss alliée avec les tribus arabes Maaqil, et qui sont genéralement en bon termes avec le Makhzen; ce qu'explique leur position géographique militairement facilement accessible.

- La confédération Tagouzoult elle est centrée autour de la montagne de LEKST (JIBAL GUEZZOULA ou JAZOULA) avec des prolongement vers le Bani à l'est et ait Baamrane jusqu'à Goulimim (famille Birouk & tribu des Ait Jemel) au sud, et se caractérise par ses tendances indépendantistes par rapport au pouvoir central.

 

Illustration Historique du XVI éme siècle

 

Un fait historique fortement marqué dans la chronique locale autant que nationale est la Harka (campagne militaire) du grand souverain Saadide Ahmed Al Mansour Dahbi contre les tribus du Leff de Tagouzoult de Jebel Lekst notamment les Idaougnidif les Ait Souab et les Ida Oultit et ce en l'an 1580 soit exactement deux années après la fameuse bataille de Oued El Makhazine qui a vu la victoire marocaine contre les troupes portugaises. A signaler que l'armée du Souss a participé avec toutes les autres régions et tribus du Maroc à cette grande bataille.

Cette Harka dont les faits sont notamment relatés dans le "Diwan des Tribus du Souss", écrit le 16 Avril 1580 par l'auteur Brahim El Hassani natif de Irgh, fait bien ressortir la caractéristique de dissidence fortement marquée chez le Leff de Tagouzoult contre le pouvoir central . 

Le Aguellid Saadien, s'est en effet rendu au Souss avec sa Harka pour obtenir formellement la beiaa des tribus du Leff de Tagouzoult et leur faire payer les impôts, chose à laquelle ils étaient toujours rétifs notamment les Tribus de LEKST avec à leur tête les Ida Oultit chefs des IGOUZOULEN, réunis autour des descendants de Sidi Hmad Ou Moussa à ILIGH chef lieu de l'Amghar Igouzoulen; (Voire l'histoire de SIDI ALI ou BOUHASSOUN SEMLALI plus connu sous le nom de BOUDEMIA).

La mémoire collective de la région a gardé de fortes traces de cette bataille qui a enflammé les montagnes aujourd'hui paisibles des Iboudraren depuis  Irgh, Amzkhsane et Algoud jusqu'à Aguerd Ouzrou ou existait une Kasbah fortifiée en passant par les Ait Ouadrim les Contreforts escarpés d'Azour Ighalen, pour finir sur les sommets de jbel Lekst ou eut lieu la bataille finale qui fera pencher (provisoirement) la balance du côté du roi Saadien.

 

Le Leff entre mythe et réalité

 

Le récit oral receuilli par l'officier français J.PODEUR affecté à Tanalt chez les Ait Souab sur les origines des deux partis, doit être quant à lui, lu au second degré, s'agissant d'une relation à caractère mythologique sur des faits historiques et politiques qui ont detérminé l'histoire de toute la région; et l'on peut se demander jusqu'a quel point ils continuent à peser aujourd'hui sur son devenir.

 

Par Hassan Fourrat



15/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 65 autres membres